Pourquoi l’ergonomie web est importante ?

Introduction

Travailler sur un écran prend de plus en plus d’importance dans notre vie personnelle et professionnelle et nous utilisons continuellement des interfaces pour afficher différents types d’informations. Très souvent, ces interfaces sont mal conçus et il est alors difficile pour l’utilisateur d’atteindre ses objectifs. De plus, la quantité croissante d’informations rendent les interfaces de plus en plus complexes à utiliser.

Concevoir une interface appropriée est devenue important pour améliorer l’expérience utilisateur et faire en sorte de générer du trafic sur son site. Cette conception est obtenue en utilisant un processus, des règles et des méthodes créés à cet effet : c’est l’ergonomie, qui place les utilisateurs au centre de l’analyse. En effet, l’ergonomie concerne la conception pour les personnes qui interagissent avec un produit, un système ou un processus. Les utilisateurs ne remarquent généralement pas une bonne interface, mais ils remarquent une ergonomie médiocre qui n’attire plus aucun utilisateur de nos jours.

L’objectif de l’ergonomie web est de s’assurer que le design d’un site est adaptée à ses utilisateurs. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de prendre en considération la diversité des utilisateurs en matière d’âge, d’handicaps, de capacités cognitives, d’expériences antérieures, d’attentes culturelles ou encore de besoins.

L’univers du web

Tout d’abord, il est important de définir le périmètre que nous allons étudier avec l’ergonomie : le web.

Le web est devenu l’une des technologies les plus significatives du 21ieme siècle. La nature, la structure, l’utilisation des sites web est en constant changement. L’évolution du web est tellement rapide que nous annotons des numéros de versions : le Web 1.0 qui est le web traditionnel, le Web 2.0, le Web 3.0 etc… Cette évolution vise à exploiter le potentiel du web de manière plus interactive et collaborative en mettant l’accent sur les interactions sociales.

Pour identifier les différentes versions du web, il faut analyser ce qu’ils permettent de faire et qui ou quoi est au cœur de l’action. Le Web 1.0 concerne la connexion à l’information, le Web 2.0 concerne la connexion entre individus et enfin le Web 3.0 consiste à intégrer des données, des connaissances et des applications sur le web en faisant en sorte qu’elles fonctionnent de manière à rendre le Web plus significatif et à devenir une plate-forme collaborative.

Les 3 versions du Web

Les interactions homme-machine

L’évolution du web s’accompagne de systèmes de plus en plus puissants et invasifs. Les utilisateurs ont de plus en plus de mal à comprendre clairement le système et à atteindre efficacement leurs objectifs. En effet, les développeurs mettent de plus en plus de fonctions et d’informations, ils oublient l’objectif fondamental du système : répondre aux besoins de l’utilisateur. En effet, qui n’a jamais été « frustré » par la difficulté ou l’incapacité de trouver l’information qu’il cherchait ? Qui n’a pas perdu de temps en raison d’une mauvaise organisation des sites, de noms de liens trompeurs ou de pages trop longues à charger ?

Quel que soit le but du site, le contenu de l’information est l’élément le plus important d’un site web. Plus le site web aidera les visiteurs à trouver facilement et rapidement les informations qu’ils cherchent, plus le site web sera utile et utilisable.

Afin d’atteindre ces objectifs, de nombreuses recherches ont été menées pour trouver des solutions en tant que «lois» ou «principes» de la recherche en psychologie cognitive. C’est ainsi que l’ergonomie des sites web a été créée et est devenue un élément essentiel de l’interface web.

4 chiffres montrant l’importance d’une bonne ergonomie

L’ergonomie Web

Du grec « ergon » qui signifie travail et « nomos » loi, l’ergonomie cherche à comprendre comment adapter le travail, les outils et l’environnement à l’être humain. Il se réfère simultanément à un certain nombre de disciplines scientifiques sur le fonctionnement humain telles que la psychologie sociale, la physiologie ou la psychologie cognitive et utilise diverses techniques telles que l’ingénierie, l’informatique ou l’architecture, en fonction du contexte de travail.

L’ergonomie porte sur le développement de systèmes Homme-Machine ou plus largement sur les conditions de travail permettant aux humains de travailler dans des conditions optimales de sécurité, de confort, de santé, de satisfaction et d’efficacité.

Selon une définition de l’International Ergonomics Association d’août 2000, « l’ergonomie (ou facteurs humains) est la discipline scientifique concernée par la compréhension des interactions entre les humains et les autres éléments d’un système, ainsi que par la profession qui applique la théorie, les principes, les données et d’autres méthodes à concevoir pour optimiser le bien-être humain et la performance globale du système ».

Utilité vs Utilisabilité

Sur un site web, l’ergonomie est liée à la facilité d’utilisation pour atteindre ou non une information nécessaire. Cela se caractérise par deux éléments fondamentaux :

  • L’utilité, c’est la capacité du site Web à répondre aux «vrais» besoins des utilisateurs (recherche d’informations, achat d’objets en ligne, communication, etc.). Il représente toutes les caractéristiques techniques et fonctionnelles du site Web lorsque vous analysez le futur utilisateur.
  • La facilité d’utilisation, c’est permettre à l’utilisateur d’effectuer une action rapidement et efficacement en fonction du contexte et de l’utilisateur. La norme ISO 9241 définit la convivialité comme « la mesure dans laquelle un produit peut être utilisé par des utilisateurs spécifiés pour atteindre des objectifs spécifiés avec efficacité, efficience et satisfaction ».
Différence entre utilité et utilisabilité

Pour créer un site web efficace respectant ces principes, vous devez comprendre exactement qui seront les utilisateurs de votre site Web et comprendre comment ils vont interagir avec votre interface avant même de commencer à développer votre site.

Comprendre l’être humain

Lorsque l’on parle d’ergonomie web, il est important de souligner que dans cet environnement totalement virtuel, à l’image d’une interface de site web, l’être humain n’est affecté que sur les plans mental et psychologique. En effet, tout le traitement de données est un champ abstrait et l’interface de site Web est le seul canal de communication entre l’utilisateur et le besoin de l’utilisateur. Afin de créer une interface de site Web pour l’être humain, des études de psychologie ont permis de mieux comprendre le comportement et les caractéristiques de l’homme et indiquent que l’être humain est confronté à une interface dans :

  • Recueillir des informations à partir de voies perceptuelles (vision, audition, toucher …). La perception visuelle peut représenter près de 50% de l’activité cérébrale, il s’agit de la forme de transmission la plus importante pour les interfaces utilisateur.
  • Réaliser des processus cognitifs pour comprendre cette information. Cela nécessite prise de décision, résolution de problèmes, mémoire, attention et jugement.
  • Répondre au système en engageant des actions motrices (gestes, commandes vocales ou actions sur un outil tel qu’une souris, un écran tactile, un clavier, etc.).
  • Il convient également de souligner qu’un environnement qui stimule fortement les sens (musique, vidéo, environnement agréable) facilite l’apprentissage à court terme, ce qui permet de garder à l’esprit une petite quantité d’informations de manière active.

C’est notamment la raison pour laquelle « apprendre en faisant » est très efficace. Par exemple, les environnements multimédias permettent aux enfants de s’adapter très rapidement à une interface et d’apprendre « sans s’en rendre compte ».

Comprendre l’utilisateur

Après avoir compris le comportement de l’être humain sur un site web, nous pouvons maintenant définir le comportement d’un utilisateur sur un site web particulier. Pour cela, il faut :

  1. Définir qui sont les utilisateurs en regroupant leurs compétences, leur niveau de connaissances, leur âge, leur localisation, leur sexe et tous les autres attributs possibles permettant de comprendre et d’adapter le site Web en fonction des utilisateurs finaux.
  2. Anticiper les tâches que l’utilisateur aura l’intention d’accomplir, ce sont les attentes de l’utilisateur. Tous les visiteurs du site web ne recherchent pas nécessairement la même information ou n’ont pas nécessairement les mêmes exigences en termes de fonctionnalités ou de design.
  3. Et enfin, prendre en compte les contraintes environnementales de l’utilisateur. Cela signifie que tous les environnements physiques d’utilisateur possibles pour utiliser le site Web, car l’affichage du site Web peut varier d’un environnement spécifique à un autre.

Cet analyse plus communément appelé «analyse du contexte d’utilisation» peut être réalisé à l’aide d’interviews, d’ateliers, d’enquêtes, de visites de sites, d’analyses d’artefacts, de groupes de discussion ou d’études d’observation et d’une enquête contextuelle (type spécifique d’interview permettant de collecter des données de terrain auprès d’utilisateurs). Une fois cette analyse effectuée, les prototypes de sites Web et leurs démonstrations de test doivent être des étapes obligatoires à franchir pour éviter toutes les erreurs possibles et vous assurer d’atteindre les exigences que vous avez définies dans la pré-analyse de votre projet.

Les critères ergonomiques

Il existe des critères ergonomiques permettant de rendre les besoins de l’utilisateur plus faciles à réaliser sur une interface web.

1. La lisibilité

La lisibilité d’un texte affecte la façon dont les utilisateurs traitent l’information. Une mauvaise lisibilité effraie les utilisateurs, par contre si elle est correctement réalisée, la lisibilité permet aux utilisateurs de comprendre efficacement les informations. Voici quelques conseils pour améliorer la lisibilité de votre site :

  • Simplicité: un site Web épuré renforcera la crédibilité d’une organisation.
  • Pages Web non surchargées: les images animées ne sont pas recommandées. Les images animées doivent être réservées aux messages forts, car elles attirent l’œil de l’utilisateur.
  • Clarté: il convient de prendre en compte le fait que les informations écrites sont plus difficiles à lire à l’écran que sur papier (25% de temps de lecture en plus). Ainsi, le texte doit être suffisamment espacé.
  • Structure: le texte devrait être structuré avec des paragraphes et des titres à différents niveaux afin de faciliter la lecture.
  • Organisation : les informations doivent être classées par ordre d’importance. L’élément le plus important à afficher doit être placé en haut.
Transformation d’un texte pour améliorer la lisibilité
2. La facilité d’utilisation

C’est un attribut de qualité qui évalue la facilité d’utilisation des interfaces utilisateur. Il fait référence aux méthodes permettant d’améliorer la facilité d’utilisation pendant le processus de conception.

  • Facilité de navigation: la « règle des trois clics » doit être prise en compte sur le site Web. Il indique que toutes les informations doivent être disponibles en 3 clics;
  • Repérage: le visiteur doit pouvoir localiser le site à tout moment. De plus, le logo et les éléments de navigation doivent être présents sur toutes les pages au même endroit et une charte graphique uniforme doit être appliquée à toutes les pages pour permettre à l’utilisateur de savoir qu’il se trouve toujours sur le même site Web.
  • Liberté de navigation: le site doit permettre à l’utilisateur de revenir à la page d’accueil et aux rubriques principales en un seul clic, quelle que soit la page sur laquelle il se trouve;
  • Visibilité de l’adresse: l’URL de chaque page de site Web doit être constamment visible et explicite pour permettre à l’utilisateur de se retrouver sur le site Web.
3. La rapidité

La durée d’affichage des pages de sites Web doit être aussi courte que possible, car des études ont montré que les utilisateurs quittaient un site s’il ne s’était pas chargé en 4 secondes.

  • Pour minimiser le nombre de requêtes HTTP: minimisez le nombre de requêtes HTTP en utilisant le moins de fichiers possible pour afficher le site Web. Moins il y a de fichiers à charger, plus le site Web sera affiché rapidement;
  • Pour réduire les fichiers: supprimez tous les espaces du code lorsque cela est possible avant de le servir aux visiteurs et combinez tous les fichiers d’une langue spécifique dans un fichier unique. Les scripts JS doivent être réduits et placés au bas du code de la page;
  • L’optimisation des images: doit être optimisée à la taille maximale de l’image, en choisissant un format et un nombre de couleurs aussi réduit que possible (il est recommandé de ne pas excéder 30 à 40 ko maximum par image).
4. L’interactivité

En informatique, l’interactivité est le dialogue qui se produit entre un être humain et un programme informatique.

  • Les hyperliens: l’interactivité caractérise l’interaction entre l’utilisateur et le site Web. Les liens hypertextes offrent de grandes opportunités dans ce domaine et permettent de proposer aux visiteurs de multiples chemins, en fonction de ses envies. Il est conseillé de mettre suffisamment de liens entre les pages. Inversement, trop de liens peuvent rendre la lecture difficile.
  • Les informations de la division: afin de permettre une meilleure assimilation des informations des visiteurs et dans certains cas de générer de la curiosité, il est recommandé de couper les informations. La division de l’information peut donner lieu à un texte spécifique et à un hyperlien menant au reste de l’article.
  • La facilitation des échanges: il est souhaitable de tout mettre en place pour faciliter les échanges avec les visiteurs, notamment pour recueillir leurs impressions et leurs demandes afin de faire évoluer le site. Au moins, le visiteur devrait pouvoir trouver facilement un moyen de contacter une personne par courrier électronique ou via un formulaire de contact.

Sources

Leave a Comment